Assainir son intérieur grâce aux huiles essentielles

 

L’air de notre intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. En cause ? nos meubles, peintures, produits ménagers, ainsi que nos animaux de compagnies ou encore l’abus d’encens ! Entre le manque d’aération et le confinement à la maison, on a vite fait de se retrouver malade. 

La bonne solution pour purifier l’air, c’est tout simplement d’aérer. Tous les jours, fenêtres grandes ouvertes, pendant au moins 10 minutes. En complément, ou quand l’aération est impossible à un instant T, on peut diffuser des huiles essentielles pour faire la chasse aux virus et bactéries. 


Certaines huiles essentielles (HE) peuvent nous aider à purifier l’atmosphère, et retrouver un air sain. J’ai sélectionné quelques HE qu’on a facilement à la maison, car elles sont multi-usages, simples d’utilisations et abordables.  

 

Arbre à thé 

Originaire d’Australie, l’arbre à thé est une HE anti-infectieuse de référence, composée de 1,8 cinéole notamment.  Facile à trouver, c’est une multi-usages à avoir dans sa trousse à pharmacie. On l’utilise ici pour son action anti-virale, antibactérienne et antifongique.  

Son + : fortifiante, elle soutient le système immunitaire  

Son – : son odeur puissante peut en dérouter certains 

 

Citron Jaune 

Cultivé en France, en Italie et en Espagne, cette HE anti-infectieuse tue les bactéries et lutte contre les infections dues aux champignons microscopiques ! En prime elle agit comme un calmant nerveux (en agissant sur la libération de sérotonine et sur la dopamine).

Son + : elle chasse les mauvaises odeurs  

Son – : irritante et photosensibilisante par voie cutanée, on évite de projeter des gouttelettes sur sa peau 

 

Thym à linalol 

Provenant d’Espagne, cette HE possède une forte activité anti-infectieuse par sa quantité en monoterpénols. Elle a un effet antimicrobien, bactérien, virucide, vermifuge et même parasiticide ! En diffusion atmosphérique, elle purifie l’air ambiant et assainie par la même occasion les voies respiratoires. 

Son + : C’est également une HE positivante qui dynamise le corps 

Son – :  ne pas la confondre avec l’HE de thym à thymol par exemple, plus délicate à utiliser 

 

Ravintsara 

Provenant de Madagascar, elle est très agréable à diffuser. Elle renforce le système immunitaire et est efficace dans la lutte anti-virale, que ce soit la grippe ou un simple bouton d’herpès. 

Son + : on l’associe facilement aux HE de mandarine, de citron jaune, ou encore de lavande fine, pour avoir en complément une action relaxante 

Son – : on la confond souvent avec l’HE de ravensare, faites attention lors de votre achat ! 

 

Comment les utiliser ? 

 

On peut très bien prendre un bol d’eau tiède (pas brûlante, au risque d’altérer les propriétés des HE) et verser 3 à 5 gouttes d’HE. Evidemment, avec un diffuseur c’est encore mieux !

Combien de gouttes ? entre 3 et 10 gouttes selon le diffuseur, l’odeur, le nombre d’HE ajoutée, la taille de la pièce ou encore la sensibilité de la personne. 

Combien de temps ? 15 min par heure, c’est largement suffisant! En diffusant en continue, on sature l’air en molécules aromatiques (et en vue : maux de têtes ou même nausées, en plus d’une possible “pollution” de son intérieur par des composants allergisants)

Comment choisir ses HE ? on choisit des huiles essentielles de qualités, pures et bio.  

Contre-indications et précautions d’emploi `

 

Certaines huiles essentielles sont interdites à la diffusion. Les huiles essentielles sont contre indiquées en cas d’allergies à leurs composants, ou en cas d’antécédents de convulsions. 

Par précaution, on n’en diffuse pas en présence de femmes enceintes ou allaitantes, d’enfants de moins de 7 ans, ou de personnes asthmatiques, ni sans avis de son pharmacien/médecin.

 

Louise ♥

 

 

Partager si vous aimez !