L’Acné adulte, solutions naturelles

Vous pensiez en avoir fini avec la crise d’ado, mais quelques irréductibles persistent : petits boutons hormonaux jusqu’aux microkystes, je vous donne mes conseils.

Commençons par le commencement :

Pourquoi avez-vous de l’acné ?

 

Vous pensez que votre peau est la cause du problème ? Et bien non !

La peau permet l’évacuation des déchets du corps (sueur, déchet alimentaire, toxine) en particulier quand les autres « émonctoires » sont surchargés. Les émonctoires sont les portes de sorties des déchets.

Il y a 4 émonctoires : la peau, les poumons, le trio vésicule biliaire/intestin/foie, et les reins.

Quand un émonctoire est surchargé, les déchets sont renvoyés vers une autre voie d’élimination. Ici : votre peau.

Votre corps ne travaille jamais seul, et vous mettre le pot de crème sur le visage n’y changera rien.

Mais alors, que faire?

 

Guérir de l’acné n’est pas mince affaire, un traitement global est souvent nécessaire : c’est à dire un changement de ses habitudes de vie, de ses habitudes alimentaires, même le mental est pris en compte (et oui, une poussée de stress peut engendrer une poussée de boutons !).

Dans cet article, je n’évoque que quelques pistes de produits à avoir dans sa routine quotidienne,  pour celles et ceux qui veulent arrêter les crèmes “classiques” et se tourner vers plus de naturel.

1- L’Aromathérapie

 

On mise sur :

♦L’HE d’arbre à thé: antibactérienne et bien tolérée par la peau, c’est l’amie des peaux mixtes à acnéiques

♦L’HE de ravintsara : pour les « boules » sous peau, et boutons enkystés.

♦L’HE de lavande fine : pour les boutons rouges, enflammés.

 

Exemple de soins : 

Sur un bouton enflammé: 1 goutte d’HE d’arbre à thé 3  fois par jour 

Sur le visage: 8 gouttes d’HE d’arbre à thé + 3 gouttes d’HE de lavande fine dans 30 ml d’huile végétale de  jojoba ou de noisette . A faire chaque soir en évitant les muqueuses.

 

→Les huiles essentielles peuvent irriter, surtout au niveau de la peau du visage qui est très fine. On fait un test cutanée 48h avant pour vérifier que notre peau supporte bien l’HE en question.
→Ne convient pas aux femmes enceintes/allaitantes, au moins de 12 ans, aux épileptiques ou asthmatiques 

 

2- Les Huiles Végétales

 

Les huiles végétales sont les meilleures bases de dilution pour les huiles essentielles. On les utilise également pures, pour leurs propriétés nourrissantes et protectrices. Certaines sont à éviter quand on une peau acnéique, car comédogènes, mais d’autres sont de véritables alliées :  

 

♦ Huile de jojoba : elle est régulatrice, nourrissante, et idéale pour les peaux mixtes et grasses. Elle prévient l’arrivée des imperfections. Elle a aussi un effet anti-ride.

♦ Huile de noisette : très riche en acides gras insaturés, elle régule l’excès de sébum et favorise la cicatrisation des boutons et taches d’acné. Si vous avez de grosses imperfections, tournez-vous vers celle-ci.

♦ Huile de nigelle : elle est anti-infectieuse et anti-inflammatoire. On a la main légère, elle peut être irritante pour les muqueuses.

 

Les huiles végétales laissent un rendu parfois gras. Pour éviter ça, on en met à juste dose, on masse bien pour faire pénétrer, ou sinon on la garde pour le soir.

 

3- La Phytothérapie

 

C’est la médecine par les plantes. On peut les utiliser sous différentes formes: infusion, gélule de poudre, ou encore teinture-mère. Elles ont beau faire partie de la médecine dite “naturelle”, elles peuvent cependant être toxiques! On respecte donc bien les précautions d’emplois et les dosages.

 

♦ Bardane : elle contient de l’inuline, un polysaccharide considéré comme prébiotique. De part son action diurétique et son soutien du microbiote intestinal, elle aide au bon fonctionnement de notre organisme. La bardane est également anti-infectieuse et anti-inflammatoire, c’est une redoutable allié contre l’acné chronique.

Mode d’emploi : 2 à 5g de racines en infusion, 3 fois par jour

♦ Ortie : elle a de nombreuses actions, sur la fatigue ou encore sur les douleurs articulaires. Elle reminéralise la peau et les cheveux, en traitant les états séborrhéiques cutanées.

Mode d’emploi : 275 mg des parties aériennes, 3 fois par jour (infusion ou gélules)

♦ Pensée sauvage : également utilisée lors des états séborrhéiques cutanés, c’est la plante de la peau : elle soulage l’eczema, le psoriasis, ou encore l’impétigo. 

Mode d’emploi : 3g des parties aériennes en infusion, 1 à 3 fois fois par jour

 

Ces plantes peuvent provoquer des troubles digestifs légers, et des réactions cutanées en cas d’allergies. On les déconseille avant 18 ans (on peut les utiliser avant si avis médical), chez la femme enceinte et allaitante, et chez les patients sous pathologie ou traitement chronique. 

Attention aux cures prolongées. Il est important de faire des pauses pour permettre au corps d’éliminer les doses au fur et à mesure.

 

 

4- Et aussi…

 

♦ L’Aloé vera

 

Anti-inflammatoire, cicatrisante, apaisante, antiseptique…L’aloé vera possède de nombreuses propriétés. Elle vous aidera à venir à bout de l’inflammation de votre peau.
Le gel peut tirailler, mieux vaut l’utiliser en mélange avec un soin hydratant, ou comme un sérum avant sa crème.

 

 

♦ Le Miel de Manuka

Comparé au miel que l’on connaît, le miel de Manuka aurait des propriétés décuplées. Selon les laboratoires qui le commercialisent depuis la Nouvelle-Zélande, son activité s’explique par la présence en masse de MGO (methylglyoxal), un composant actif sur différentes souches de bactéries. Ce miel a un indice UMF (unique Manuka factor), correspondant au pouvoir antibactérien, allant de 0 à 25 (25 étant celui contenant le plus de MGO).

Si vous vous laissez tenter, sachez que son prix est élevé, et que les “contrefaçons” sont courantes. Faites donc bien attention là ou vous l’achetez.

Si votre budget est serré, rien ne vous empêche d’utiliser du miel et de profiter de ses propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. Le miel de thym en particulier a d’excellentes propriétés désinfectantes.

A utiliser 1 fois/jour si votre acné est sévère, à 1fois/semaine en entretien. En masque de 20 minutes à plusieurs heures selon votre patience.

 

♦ L’Argile

J’en ai fait un article. A user et abuser.  

 

Une règle d’or

Quel que soit le traitement, on hydrate sa peau. C’est une erreur courante, mais si vous n’hydratez pas de peur d’attraper d’autres boutons, votre peau va sécréter du sébum pour reformer elle-même une hydratation. Et vous allez avoir un effet rebond.

 

Louise ♥

 

 

 

 

Partager si vous aimez !

4 commentaires sur “L’Acné adulte, solutions naturelles

  1. Bonjour je me permets de vous écrire pour avoir des conseils. J’ai souvent un ou deux gros boutons tous les mois. Du coup j’ai voulu essayer l’application de l’ aloes vera. Les problème est que depuis que je l’applique j’ai une poussée de boutons plus importante sur mon visage (utilisation depuis 1 semaine) . Pensez vous que cela soit normal dans un premier temps ? Merci bcp de votre réponse !

    1. Bonjour Gaëlle,
      Je m’excuse de n’avoir pas pu répondre en temps et en heure, je n’ai reçu aucune notification et était inactive pendant plusieurs mois, suite à mon début d’activité free-lance en plus de mon travail…
      Avez-vous toujours ces boutons? Il me semble si la fréquence est mensuelle que ce sont des boutons hormonaux. L’aloé vera est un très bon produit, et peu effectivement causer une poussée de bouton, puisque qu’elle a un effet de “purge”. Parfois, c’est qu’on est allergique au produit, ou même à l’aloé vera (cela reste rare).
      Encore milles excuses …et bonne continuation à vous.

    1. Bon courage Clara 🙂
      L’acné est un vrai combat et il y a beaucoup de facteurs qui provoquent sa survenue.
      Une hygiène de vie impeccable et quelques petites astuces coup de pouce aident 😉
      Tenez-moi au courant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *